Rencontre avec … Cécile Roumiguière

Première rencontre de l’échappée-livres 2013 à la Turbine de Cran-Gevrier !

Près de 40 personnes sont venues découvrir ou re-découvrir Cécile Roumiguière, déjà invitée il y a 2 ans pour  « Pablo de la Courneuve »  et aujourd’hui pour son roman Dans les yeux d’Angel .

Après une brève présentation de son parcours : bac scientifique, fac de lettre/arts du spectacle/ théâtre/ littérature, elle a débuté par l’écriture de spectacles qui l’ont mené à son premier roman  « L’école du désert » .

C’est avec beaucoup d’émotion qu’elle explique comment elle tisse des liens entre ses personnages, comment elle provoque l’empathie entre le lecteur et son personnage, choisissant toujours en toile de fond des faits de société qui la touchent…. Elle s’attache à ses personnalités qu’elle fait vivre et grandir au travers de ses romans : Camille, Angel, Pablo, confrontés à la différence, la peur de l’autre, l’acceptation.

« Dans les yeux d’Angel » , c’est le monde des gitans qui est exploré, pour Pablo celui des sans-papiers, « L’enfant silence »  le thème de la violence à travers l’histoire d’une enfant battue et enfin son dernier album « Ogre, cacatoès et chocolat »,  motus…. c’est à découvrir !

Et les dessins… Cécile voue une grande importance aux illustrations. Même si elle n’a pas toujours le choix pour les romans, elle met un point d’honneur à créer ses albums à deux voix. Elle s’adapte à l’univers de l’illustrateur comme dans  « La princesse au palais » . A cette occasion, Régine Joséphine, auteur annécienne et amie de Cécile, nous a fait l’honneur de sa présence et nous a présenté son album  « Coton Blues »  en écho au thème de la différence et du regard sur l’autre.

Bien sûr, de nouveaux projets fourmillent : un nouveau roman sur fond de guerre d’Algérie dans les années 60, un scénario pour une série télé, la sortie en livre numérique des  « Blue Cerise »  et l’adaptation de « Pablo »  en film. Que de découvertes en perspective !

Et en attendant, nous pourrons toujours prolonger le plaisir de lire Cécile via le prochain numéro de la revue « Griffon » qui lui sera entièrement dédié. Merci Cécile d’être venue enchanter la Turbine !