Rencontre avec … Anne-Gaëlle Balpe

C’est à la bibliothèque de Poisy, le jeudi 16 janvier, qu’Anne-Gaëlle Balpe, auteur de Chez moi , a rencontré une vingtaine d’enfants et de parents pour une rencontre tout public.

Jeune auteur (son premier livre est sorti en 2011), elle n’en est pas moins prolifique puisqu’elle a déjà fait paraître une trentaine d’ouvrages.

D’abord enseignante à l’université, Anne-Gaëlle a choisi de poursuivre son parcours professionnel auprès d’un public beaucoup plus jeune, en l’occurrence les enfants de maternelle où elle a enseigné jusqu’à peu, partageant son temps entre enseignement et écriture.

Elle est maintenant auteur à plein temps et sait s’adresser à tous les âges concernés par la littérature de jeunesse.

Elle aime les discours, les centres d’intérêt et la diversité de ce public. Toucher cette large gamme d’âges, des tout-petits aux adolescents, lui a permis d’aborder des formes littéraires totalement différentes : si elle a une petite préférence pour les albums qui lui ouvrent la possibilité de réaliser un travail enrichissant avec des illustrateurs, elle apprécie également l’écriture de romans plus élaborés, seule ou avec d’autres auteurs.

Cette collaboration peut être illustrée par la série policière Roulette russe  chez Oscar éditions, où les trois personnages principaux prennent vie sous la plume de trois amies, Séverine Vidal, invitée pour l’Echappée-livres 2013, Sandrine Beau et Anne-Gaëlle.

Cette série qui s’adresse à de grands adolescents, a son pendant pour les plus jeunes :  La tribu,  aux éditions Frimousse, dont le second tome paraîtra en mars.

Elle a également contribué à un projet commun qui a regroupé 7 auteurs  On n’a rien vu venir : roman à 7 voix . Dans celui-ci, elle aborde un genre qui ne lui est pas habituel, le roman d’anticipation. Elle se sent en effet plus à l’aise avec la peinture du quotidien, des ressentis.

 Chez moi  en est un bel exemple, mêlant tout en sensibilité souvenirs d’enfance et imaginaire. Elle confie d’ailleurs que ce roman est le seul de ses écrits qui contient des éléments autobiographiques.

Elle concède également une nette préférence pour l’écriture de personnages masculins, sans doute une réminiscence de son enfance de « garçon manqué » associé à la présence de ses deux fils qui lui facilite l’identification à ces héros.

Après avoir répondu au question de son auditoire, Anne-Gaëlle s’est gentiment prêtée au rôle de conteuse en lisant un de ses albums  La forêt des idées  ou comment vient l’inspiration, jolie métaphore sur le processus de l’écriture.

La rencontre s’est terminée par la traditionnelle séance de dédicace, en présence de la librairie « L’île aux livres », de quoi garder un bon souvenir de ce moment d’échanges.

Voir la bibliographie de l’auteur

Lire l’interview de l’auteur par les élèves de CM1-CM2 du Quai Jules